30 ANS DEJA ! LA NWOBHM

octobre 31, 2009 0 Par admin

Salut les vieux croûtons !

Cette année on fête les 30 ans de la NWOBHV ! À l’époque, c’était les prémices du minitel et du walkman, et pour communiquer entre amateurs de bon rock, il n’y avait guère que la poste et les rencontres lors des concerts. La rue, lieu de tous les excès, nous menait aux Puces (pour les Parisiens) ou on se dégottait une vieille veste en jeans, un keffieh et un perfecto qu’on ornait de patches et de badges à l’effigie de Judas Priest, Led Zeppelin, Black Sabbath ou AC/DC. C’était le bon temps… La prophétie des Punks avec leur « No Futur » ne s’appliquant qu’à eux, l’avenir nous ouvrait les bras. On enfourchait notre Peugeot 103 pour user le bitume comme les bikers d’Easy Rider. On avait la classe !

 Le tsunami anglais qui déferla sur les côtes françaises bouleversa nos habitudes et modifia le paysage du rock à jamais. La New Wave Of British Heavy Metal annonçait une révolution dans le monde du Hard Rock et du Metal.

Voici une petite sélection des groupes les plus importants de ce mouvement :

1) En tête Iron Maiden qui aujourd’hui encore remplit des stades et a vendu plus de 100 millions d’albums durant sa carrière. Avec évidemment le sautillant Bruce Dickinson maître d’escrime :

2) Motörhead, la bande à Lemmy (surnommé « Pustule Man » par les intimes). Humour, bière et Harley obligatoire pour passer un bon moment. Toujours sur les routes aujourd’hui. Considérés par certains comme les précurseurs du speed et du Trash :

 

3) Judas Priest, formé en 1970 (40 ans de service) mais que j’intègre volontairement dans la vague de NWOBHM car ce fut l’un des piliers du genre durant les années 80. Certainement mon groupe préféré de cette sélection grâce au chanteur Rob Halford d’une classe imparable. On peut dire que vu ses penchants sexuels, il porte bien son prénom, même si le pantalon lui sied à merveille :

 

4) Def Leppard, eux aussi toujours vivant malgré les bras cassés (sans mauvais jeu de mots… En 1984, le batteur perd un bras lors d’un accident de voiture. Il continuera quand même l’aventure grâce à une batterie taillée sur mesure). Plus FM, donc habitués des charts, ils vont cartonner en 1987 avec l’album Hysteria (20 millions d’exemplaires écoulés) :

 

5) Venom, des précurseurs du Trash et du Black Metal. Attention à vos esgourdes ! C’est du crasseux tendance viking démoniaque :

 

D’autres groupes moins marquants ont fait parti de cette vague. Notamment Diamond Head, Girlschool (groupe composé exclusivement de filles), Magnum plus progressifs, Tyger Of Pan Tang ou encore Saxon et leur excellent titre Princess Of The Night :

 

Je ne peux pas terminer cet article sans citer 3 groupes qui n’étaient pas anglais, mais qui tournèrent pas mal sur les platines des Hardos. En premier, les irlandais de Thin Lizzy avec le regretté Phil Lynott, personnage haut en couleur (c’est le cas de le dire), encore présent dans nos coeurs. Un grand Monsieur ! :

 

Mama’s Boys, également irlandais, qui offrit 3 albums remarquables. Composé par 3 frères, les MacManus dont l’un est mort d’une leucémie en 1994 :

 

Et enfin, TRUST qui n’est plus à présenter. Il faut préciser qu’à l’époque, Bernie avait la rage. L’album Repression est encore aujourd’hui considéré comme un disque de référence du rock français. Mais les temps ont changé et TRUST est devenu un groupe passéiste et racoleur. J’ai d’ailleurs le titre de leur prochain album. Il suffit de changer le « p » de « Repression » par un « g »… Qui aime bien châtie bien :

 

Voilà les amis ! C’est tout pour aujourd’hui ! Mais si vous me le demandez gentiment, je vous écrirais un article sur les groupes de Hard français des années 80. Parcequ’entre Sortilège, Warning ou Océan… Il y a matière à alimenter la nostalgie. Car durant les 80’s il n’y a pas eu que de la musique faites par des lobotomisés, accrocs des ordinateurs et des synthés bontempi malgré ce que beaucoup ont l’air de penser dans notre beau pays.

Defnael