Le Metal, une musique de sauvages ?

avril 19, 2009 0 Par admin

Souvent, lors de discussions, on veut faire le malin. On se sent confiant et on croit tout connaître. On accumule les erreurs en toute bonne conscience, jusqu’au jour où l’on s’aperçoit de son ignorance. La chute est alors brutale et pour tout dire, on passe pour un crétin notoire. Heureusement, je suis là pour vous éviter ce genre de déconvenue.

Si vous pensez que le métal est une matière utilisée depuis la préhistoire, que ceux qui la travaillent sont des forgerons et que son équivalent en musique est plus proche du bruit d’une masse sur une enclume que d’un concerto de Mozart, c’est que vous avez oublié que parfois il est fait d’alliages. En effet, si l’on prend un bout de tôle basique et qu’on le chauffe avec amour, il atteint l’état de fusion qui lui permet des mélanges parfois salvateurs pour vos petites oreilles fragiles.

Thor et son puissant marteau

Sans remonter jusqu’à Sumer ou à l’âge de bronze, nos anciens ont su progresser dans l’art, grâce à l’assemblage d’éléments hétéroclites et parfois antinomiques. De la tempête provoquée par le marteau de Thor aux opéras de Wagner comme de Black Sabbath à Beethoven, il y a un gouffre. Le Metal Symphonique est là pour le combler.

L’histoire débute dans les années 60 quand des groupes comme les Beatles qui s’associent à Geoges Martin, enrichissent leurs orchestrations et y incluent des éléments classiques dans leur pop-rock. Eleanor Rigby (1966) sur l’album Revolver est très représentatif de cette démarche car les seuls instruments que l’on y entend sont des cordes :

En 1968, avec des groupes comme Led Zeppelin ou Black Sabbath, le rock se radicalise et l’on commence à parler de Hard Rock et de Heavy Metal, alors que d’autres comme les Pink Floyd, explorent de nouveaux horizons plus progressifs.

Black Sabbath : Iron Man à Paris en 1970 :

 

Pink Floyd : Atom Heart Mother en 1970 à Saint-Tropez :

C’est au milieu des années 70 qu’un nouveau courant va naître, alliant le rock puissant à la musique classique. Les deux exemples les plus significatifs, que l’on pourrait définir comme précurseurs sont : Queen en Angleterre et Kansas aux USA. La grandiloquence, la puissance et le travail sur les voix des britishs ouvrent de nouvelles perspectives sur le Hard Rock de cette époque.

Queen : Ogre Battles à Londres en 1974

Chez Kansas, la présence du violon associée aux arrangements fouillés apportent une richesse orchestrale qui fera bien des émules.

Kansas : Borne On Wings Of Steel en 1975 aux USA

Dans les années 80 et 90, le Metal obtient son statut de style musical à part entière alors que la technologie lui permet d’évoluer et de se diversifier encore davantage. On assiste à une explosion du genre avec la New Wave Of British Heavy Metal et l’arrivée de mastodontes comme Iron Maiden pendant qu’aux USA le Trash voit le jour grâce notamment à Metallica. Durant cette période, certains comme le virtuose Yngwie Malmsteen, continuent de puiser leur inspiration dans la musique classique.

Yngwie Malmsteen : Black Star (En toute simplicité)

À la fin des années 90, le lyrique fusionne ouvertement avec le Metal et les groupes de cette mouvance se multiplient. Le Metal Symphonique est né ! Les orchestrations d’influences classiques et les compositions grandiloquentes sont souvent accompagnées par des voix féminines. Aujourd’hui, on assiste à l’explosion du genre avec comme figure de proue les Finlandais de Nightwish mais aussi, Within Temptation, Epica et bien d’autres.

Quelques exemples parmi les plus connus :

Nightwish : I Wish I Had An Angel


Within Temptation : Mother Heart (Superbe chanson)

Epica : Cry For The Moon

Si vous souhaitez faire un voyage dans le monde du Metal Symphonique, voici un excellent site qui vous permettra de ne pas passer pour un inculte quand vous croiserez un metalleux dans une soirée mondaine (ce qui se produit rarement) :
http://www.metalsymphonique.com/

Kansas, un des plus grands boys band Américain :

Pour clore cet article, je signal qu’un concert historique de Kansas aura lieu le 7 février 2009 à Topeka, la ville d’origine du groupe. Pour leur 35ème anniversaire, Kansas sera accompagné d’un orchestre symphonique de 50 musiciens. Le public profitera de la présence sur scène de Kerry Livgren (l’un des membres fondateurs) et de Steve Morse (ex Dixie Dregs, Kansas et actuellement avec Deep Purple) et à l’enregistrement d’un DVD qui immortalisera l’événement. Il y a des jours où l’on aimerait être le fils de Charles Ingalls.

Kansas : On The Other Side (Notez le look du chanteur Steve Walsh… Toujours très classe)

Voilà les amis, maintenant, si vous passez pour une tanche, vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-même.

En bonus, cette magnifique version de Smoke On The Water par un orchestre symphonique traditionnel japonais :


Defnael